Élection au Grand Conseil neuchâtelois
6. Wirtschaft & Arbeit (0/2)

1. Seriez-vous favorable à une libéralisation complète des heures d'ouverture des magasins?

  Mehr InformationenWeniger Informationen
Erläuterungen
Pro
Contra

En Suisse, il existe différentes réglementations cantonales sur les heures d'ouverture des magasins, allant de réglementations plutôt restrictives à très libérales suivant les cantons. La libéralisation complète signifie que les magasins peuvent fixer les heures d'ouverture eux-mêmes, mais ne sont pas obligés d'être ouverts à certaines heures de la journée ou à certains jours de la semaine.

Par ailleurs, la Loi fédérale sur le travail qui interdit le travail de nuit entre 23 heures et 6 heures ainsi que le travail le dimanche (ou ne l'autorise que sur autorisation) continuerait de s'appliquer.

  • La libéralisation des heures d'ouverture tient compte de l'évolution des habitudes de travail et de loisirs de la population.
  • La libéralisation des heures d'ouverture signifie que les magasins de toute la Suisse seraient soumis aux mêmes règles d’un point de vue de la concurrence. Il existe aujourd'hui dans les cantons un grand nombre de réglementations différentes.
  • Les réglementations en vigueur en matière de santé et de sécurité garantissent que la libéralisation ne se ferait pas au détriment du personnel de vente.
  • La libéralisation des heures d'ouverture des magasins entraînerait des heures d'ouverture plus longues et un surcroît de travail pour le personnel de vente. Comme ce travail supplémentaire doit être effectué surtout le soir et le week-end, la vie sociale et familiale ainsi que la santé des employés seraient impactées.
  • En introduisant des heures d'ouverture plus libérales, le chiffre d'affaires et le bénéfice des magasins n'augmenteraient pas forcément étant donné que les consommatrices et consommateurs n'ont pas plus d'argent à leur disposition.
  • Enfin et surtout, le dimanche est pour beaucoup un jour de paix et de réflexion dans notre société chrétienne. La libéralisation ferait du dimanche un jour de travail de plus en plus normalisé.
  Weniger Informationen

2. Selon vous, le salaire minimum du Canton de Neuchâtel, fixé actuellement à 20CHF/h, devrait-il être supprimé ?